Association des jeunes de OPPAGNE-HEYD-MORMONT : site officiel du club de foot de DURBUY - footeo

U16 INTERS - RFC LIEGE / OHM OPPAGNE

5 février 2016 - 23:57

Ce 23 janvier sonne pour nous la reprise. Quelques joutes amicales nous ont permis de garder la forme. Prêts pour de nouvelles batailles et plus motivés que jamais. Même si le we dernier nous étions bye, le climat sibérien avait forcé une remise générale. Nous nous déplaçons en terres liégeoises, dans les très belles installations du RFC Liège. Découverte tout d’abord du terrain synthétique d’une largeur….XXL qui allait nous causer un peu de soucis par la suite. Le début de la partie fut très moyen de notre côté. Subissant la loi de l’équipe adverse, nous n’avions rien  à revendiquer, tout au plus à continuer de s’accrocher en défendant solidement. Heureusement, nous pouvions compter sur un gardien en forme qui nous a maintenus dans la partie e, sortant quelques bons arrêts pour contrer les assauts des attaquants liégeois. Cependant, et on le sentait venir, les visités ouvre la marque d’un tir croisé. Et c’est amplement mérité. Point de panique, nous sommes des gaulois et c’est hors de question de battre en retraite. Plutôt aller de l’avant et essayer de se sortir de là avec les honneurs. A l’approche de la mi-temps, nous tentons une incursion dans le camp opposé et nous nous créons une belle occasion dans le rectangle adverse. Notre attaquant, à la bonne place, dévie victorieusement le ballon dans les filets. 1-1, score à la pause. On s’en sort plutôt bien. La reprise est meilleure, nous entamons même la Reconquista ! Les duels s’équilibrent et nos avancées deviennent plus franches. Sur un bon débordement et un tir parfaitement placé, nous nous offrons même un 1-2 ! Cependant, les offensives adverses restent dangereuses. Même si notre gardien sort un ballon qui prenait tout droit la direction de la lucarne, l’égalisation des « sang et marine » est inévitable. Tout est à refaire et ce but nous file quand même un sacré coup sur le casque. D’autant plus qu’à quelques minutes du terme, un attaquant plante une tête décroisée dans nos filets. Notre commandant, euh….coach, fulmine. C’est la bérézina ! La fin est proche mais nous ne sommes pas encore vaincus. Certains chez nous, qui ne s’étaient pas particulièrement bien illustrés jusqu’ici, décident même qu’il est vraiment temps de s’y mettre en concrétisant une action par un but ! … et c’est sur un 3-3 arraché comme dans les tranchées que nous rentrons aux vestiaires. Un point c’est tout !

Commentaires